Drom Blanchard

Originaire du Jura, Drom a commencé à apprendre la guitare dès son plus jeune âge grâce à son père qui lui enseigna les bases du jazz et des musiques gitanes. Elevé dans la culture des gens du voyage, il a ensuite développé son jeu et sa technique à l'oreille (répétant sur sa guitare ce qu'il entendait sur les disques de Django Reinhardt) mais aussi avec ses amis sur les camps manouches. Il a longtemps joué avec Ritary Gaguenetti et Stéphane Neidhardt , deux guitaristes qui lui ont appris à enrichir son jeu et comprendre l'harmonie du jazz. Ses influences sont très variées, et ont été nourries au fil des années par ses nombreux voyages à l'étranger, notamment en Espagne, au Maroc et au Royaume-Uni. De longs voyages qui lui auront donné l'occasion de jouer avec d'illustres musiciens tels que Stochelo Rosenberg, Niño Josele, Hank Marvin, Tchavolo Schmitt, Samson et Dorado Schmitt, Mandino Reinhardt, Angelo Debarre, Thomas Dutronc, Matcho Winterstein, Costel Nitescu, et bien d'autres... Ainsi on sentira dans sa musique l’empreinte du Rosenberg Trio, et on retrouvera dans ses mélodies l’âme de Paco de Lucia. Il avoue par ailleurs être très influencé par des artistes soul, funk et bop tels que Paul Jackson Jr, Joe Pass, Georges Benson, Pat Martino ou encore Mike Reinhardt. Si aujourd'hui sa guitare reste largement imprégnée de l'héritage de Django, il en sort donc aussi beaucoup d'harmonies méditerranéennes et flamencas, d'autres à tendance blues et funk... bref, un mélange d'influences qui lui permettent aujourd'hui d'avoir un style propre et diversifié. 

Marcel Loeffler

Marcel Loeffler, un styliste hors paire dans le monde de l'accordéon. Tout d’abord un son, un phrasé aérien et limpide conjuguant swing léger, élégance et lyrisme, un a propos constant dans ses ponctuations et ses contrechants et un sens aigu de l’improvisation ; il peut musarder autour de la mélodie avec une inspiration sans faille ou ponctuer son discours de quelques accélérations virtuoses jamais gratuites ; car Marcel a dépassé depuis longtemps le stade de la virtuosité ; ce qui l’intéresse c’est de jouer de manière réfléchie, plus élaborée, de construire quelque chose de cohérent, jouer sur les nuances, tenir la note ; pour lui la musique est avant tout émotionnelle.

Jermaine Landsberger

Jermaine Landsberger est issu d'une famille sinti et a réalisé de nombreux albums en tant que pianiste de jazz sous son propre nom. Inspiré à l'origine par le son de Django Reinhardt, il s'est ensuite tourné vers le jazz moderne et a développé son propre ton B3 d'une manière complètement innovante. Il a combiné son style de piano virtuose avec le son d'orgue terreux et blues pour créer un mélange hautement explosif. Landsberger a joué avec Pat Martino, Bireli Lagrene, Martin Taylor, Andre Ceccarelli, Harvey Mason, James Genus, Andreas Öberg, Dennis Chambers, Paulo Morello, Tony Lakatos, Davide et Lorenzo Petrocca, Torsten Goods, Helmut Kagerer, Martin Gjakonowski et bien d'autres encore...

Famille Loeffler

Zaïti et Fleco Lafertin sont les deux fils de Mito Loeffler, ils perpétuent la tradition familiale autour de la musique manouche.
Ils devaient se produire à Zillisheim en 2020 avec leur oncle Dorno, le frère de Mito Loeffler, qui nous a malheureusement quittés à la fin du mois de mars 2020. 
La famille Loeffler est toujours attendue en clôture du festival, le concert sera dédié à Dorno bien entendu, et l'ensemble des guitaristes du festival seront invités sur scène pour un très beau final.